Les accessoires, le hardware, est l'ensemble du matériel qui permet d'assembler les éléments de la batterie et en optimisent l'ergonomie. A l'origine, tous les éléments sont fixés par des pinces sur les cerclages de la grosse caisse. Il n'existe pas encore de pieds de cymbales, ni de potences, ni même un simple tabouret.

Rares sont les instruments qui nécessitent autant de pièces détachées qu'une batterie. Il faut régulièrement remplacer les peaux, renouveler les cymbales, changer les baguettes etc. Le commerce de la batterie s'inscrit dans la durée par la vente des accessoires. Accessoire banal aujourd'hui, le trépied de caisse claire pliant et ajustable, est proposé par brevet en 1898 par Ulysse Georges Leedy.

En 1948, ASBA tente de régler les problématiques du hardware et celui du transport de la batterie dans un seul concept. Cette première batterie fabriquée par la marque, la Be-Bop propose de nombreuses améliorations. Elle dispose d'un coffre pour ranger les accessoires. Il s'insère dans la grosse caisse et se transforme également en tabouret. La trappe refermée sert de tablette pour poser les baguettes et ses petites percussions. Tous les pieds, pics et potences sont rétractables dans la grosse caisse. Une idée qui facilite le rangement et le transport mais qui ne fait finalement pas recette probablement en raison du poids de l'ensemble.

Dans les années 70, les batteries s'alourdissent pourtant. Les embases des pieds de cymbales sont doublées, des perches permettent de surélever les cymbales mais aujourd'hui, les équipements semblent s’alléger à nouveau.

D'autres sujets passionnants sur la batterie

La grosses caisse

La caisse claire

Suivre l'aventure de la manufacture Française de batteries ASBA