Lorsqu’une batterie est correctement accordée, elle ne produit pas que des sons d’impact, mais des notes (chaque fûts ayant sa propre hauteur de note). Pour certains batteurs, elle devient un instrument mélodique. A chacun, lors de l’accordage, de déterminer une tonalité globale en fonction du style ou de l’esthétique sonore que vous souhaitez produire : aigu (jazz), médium (world, pop…) ou grave (rock, métal…). Pour accorder les toms entre eux, vous pouvez suivre des intervalles harmoniques.

Exemples :

Accordage majeur : tom basse : fondamentale / tom medium : tierce majeure / tom alto : quinte Accordage mineur : tom basse : fondamentale / tom medium : tierce mineur / tom alto : quinte

Accordage à l’octave : tom basse : fondamentale / tom medium : quarte / tom alto : octave

Libre à vous d’essayer d’autres intervalles, expérimentez et fiez vous à votre oreille et votre confort de jeu. La grosse caisse et la caisse claire accentuent généralement le backbeat, le groove. Mais vous pouvez très bien les intégrer dans votre intervalle harmonique (Exemple : caisse claire : septième / grosse caisse : octave en dessous). Le diamètre de vos fûts, leur profondeurs, l’essence du bois ou encore le type de peau que vous utilisez auront une influence considérable sur le rendu final. Tous ces paramètres doivent être cohérents.