Comment fabriquer une batterie ?

Savoir jouer de la batterie est une chose, savoir en fabriquer en est une autre. En soit, une batterie est peut-être l’un des instruments les plus rudimentaires de l’orchestre (avec le triangle !). Un fût, 2 cercles, une paire de peaux, des vis, et en avant la musique ! Et pourtant... Il existe un très grand nombre de pièces et de manipulations pour fabriquer une batterie digne de ce nom. Et c’est parce que l’instrument est très simple dans sa conception qu’il faut développer un savoir faire immense pour aller dans les détails qui feront la différence, aussi bien en matière de finition que de qualité acoustique

Quel procédé pour fabriquer des fûts de batterie ?

Le procédé de fabrication d’un set de batterie diffère selon la nature des fûts. Pour les fûts bois en multi plis, la plupart d’entre eux sont fabriqués en feuille à feuille à l’aide d’un moule à la dimension du fût souhaité. Les feuilles de bois reçoivent alors de la vapeur et de la colle sous pression pour former le fût. Certains fabricants moulent et collent encore leurs fûts de manière artisanale. Le croisement des plis du bois selon les différentes couches de bois au moment de l’assemblage, l’épaisseur des plis, la façon d’encoller, la façon de fabriquer le fût, la qualité des bois utilisée... sont autant de paramètres qui influent directement sur la sonorité de l’instrument, son âme, sa note, sa résonance... Une véritable alchimie !

Une autre méthode de fabrication des fûts consiste à utiliser des blocs de bois massif coupés en cube, collés entre eux à la manière d’un tonneau afin d’obtenir un polygone. Le tout est ensuite poncé jusqu’à obtenir une forme cylindrique parfaite à l’intérieur et à l’extérieur.

Quels matériaux pour fabriquer une batterie ?

Les fûts sont principalement fabriqués en bois (acajou, okoumé, érable, noyer, bouleau, peuplier, bubinga, chêne...); mais il existe aussi des fûts en métal, en fibre de verre, en carbone, en acrylique, etc.

Les fûts de batterie en métal sont roulés à partir d’une feuille de métal (cuivre, laiton, acier, acier inoxydable...) puis soudés. Certains fûts de batterie métal sont également fabriqués avec la méthode du ‘repoussé’ comme on fabrique les casseroles de cuisine (!) afin d’obtenir un fût monobloc sans soudure.

Les fûts de batterie en acrylique sont pour la plupart moulés par injection ou roulés à chaud à partir de feuilles d’acrylique.

La fabrication des peaux de batterie

Les peaux de batterie sont depuis les années 50/60s fabriquées en matière plastique : le mylar. Les peaux animales, bien que très agréables à jouer et d’une sonorité inégalable, ont été abandonné parce que trop coûteuses à fabriquer, trop sensibles au changements de température et à l’humidité et de qualité souvent irrégulière.

Les peaux actuelles sont réalisées en usine, moulées puis montées sur des cercles en métal (acier ou aluminium), par collage ou emboutissage selon les marques et les gammes de prix... Elle peuvent être de différentes épaisseurs, allant jusqu’au 5 millième de finesse sur une peau de résonance de caisse claire. Les dimensions métriques ont été abandonnées avec l’apparition des peaux de batterie synthétiques, au profit de l’unité internationale, le pouce.

La fabrication des pièces d’accastillage (pièces métalliques sur une batterie : coquilles, crochets de grosse caisse, etc.)

Les pièces en métal qui composent une batterie sont appelées ‘pièces d’accastillage’ (comme dans l’univers nautique). Les pièces d’accastillage sont moulées par injection, elles sont fabriquées la plupart du temps en ‘Zamak’, un alliage de Zinc, Aluminium, Magnésium et Cuivre. Elles subissent un traitement de surface en laiton pour être chromées. Là aussi, selon les qualités de ‘Zamak’ et de chromage, les tarifs de fabrication peuvent varier du simple au triple, voire plus...

Les différentes étapes de fabrication d’une batterie en bois chez ASBA

  • la préparation du fût : ponçage, traçage des perçages
  • La finition : Pose du revêtement ou teinte à la main
  • La réalisation du chanfrein – une étape décisive dans la sonorité du fût. Chez
  • ASBA, tous nos fûts sont contrôlés sur un marbre pour en assurer la parfaite planéité
  • Le montage des pièces d’accastillage
  • L’installation des cercles et des peaux
  • Le réglage des peaux
  • Le contrôle qualité

Les méthodes de fabrication

Selon les marques, les gammes et le prix de vente visé, il existe plusieurs méthodes de fabrication pour une batterie, de la solution la plus industrialisée et robotisée à la façon la plus traditionnelle, à la main. Avec le choix des matières premières et la qualité des pièces d’accastillage, c’est là aussi que se situe la différence de prix d’une batterie à une autre.