Pour les modèles d'entrée de gamme : La plupart des marques utilisent le lamibois. Il s'agit d'un matériau composite constitué de plusieurs couches de bois stratifié dont les fibres sont généralement orientées dans une même direction, parallèlement. Sont également employés des matières plastiques ou du bois recyclé. Par ailleurs, nombre de ces batteries à bas prix, sont fabriquées avec un bois léger, de faible qualité acoustique, comme le peuplier ou une essence équivalente. Notons cependant, que le peuplier dans le pli interne du fût cerné par des essences nobles comme l’érable, le bouleau ou l’acajou est aussi utilisé pour des fûts de grande qualité. Des caisses en métal fin bon marché, structurées comme une boîte de conserve, sont également utilisées pour les caisses claires.

Pour le milieu et le haut de gamme : Les fûts en bois sont réalisés par le collage de multiples couches de bois, le lamellé collé, de même essence ou d'essences diverses comme l’érable, le bouleau, l’acajou, le hêtre et parfois le chêne. De nombreuses batteries sont aussi fabriquées en contreplaqué d'Okoumé. D'autres matériaux comme le plexiglas, l'altuglas ou l'acrylique sont également utilisés. Ils diffusent un son puissant. Ces matériaux offrent des instruments de musiques colorés et transparents à la fois. Cette construction à la mode dans les années 70 est proposée par les marques Ludwig, ASBA et Meazzi.

Pour le haut de gamme : Les fûts peuvent être réalisés par un collage en douves à l'instar de la fabrication des tonneaux ou des congas. Il existe également, pour les fûts les plus onéreux, des modèles réalisés par un cintrage d'une seule feuille de bois dans une étuve ; en un seul pli de bois noble comme l'érable ou l'acajou. D'autres fabricants taillent les fûts dans la masse. Des caisses claires dites métal, en inox, en aluminium ou en laiton chromé (COB) sont également proposées. ASBA est principal fabricant des batteries en acier inoxydable.

Les qualités acoustiques varient selon le choix des essences de bois. Des améliorations constantes sont apportées par leur sélection et la technique de thermocollage utilisant les hautes fréquences. Certains fûts sont réalisés avec des renforts de chanfreins en hêtre ou châtaigner qui encerclent le pourtour intérieur du fût, pour empêcher son ovalisation. L'angle du biseau des chanfreins influe sur le son.

Les finitions extérieures des fûts sont innombrables. En bois naturel vernis ou encore recouvert d'une fine plaque de métal chromé, le plus souvent c'est un Rhodoïd qui est utilisé. Le choix des coloris est très  vaste, du modèle pailleté aux moirures les plus inattendues, ces décors font le charme de l'instrument.

D'autres sujets passionnants sur la batterie

La grosses caisse

La caisse claire

Suivre l'aventure de la manufacture Française de batteries ASBA