René Nan

René Nan devient dans les années 1960 l'un des batteurs attitrés de Claude Nougaro et partage les sessions studios et la scène nougarienne avec Michel Portal, Maurice Vander et Eddy Louiss. En 1968 René Nan suit son ami Eddy Louiss aux Antilles où il s'installe pendant neuf ans  et enregistre quelques disques devenus mythiques comme le Trio Bravo.


Dans les années 1970 tant en France, aux Antilles qu'au Canada, René Nan joue avec plus les plus grands noms du jazz comme Archie Sheep, Jef Gilson, Georges Arvanitas ou Marius Cultier. Avec les musiciens du quartier aussi. Avec des jeunes artistes à qui il enseignait le groove. Avec des copains... Comme l'a fait remarquer nos confrères de Midi Libre, René Nan " se plaisait dans cette vie de musicien bohème, faite de simplicité et de lendemains inconnus". Depuis son retour en France, René Nan a préféré rester dans l'ombre que sous les projecteurs. Après son retour dans l'hexagone, on lui doit quelques grandes pièces du jazz contemporain.

Source : lindependant.fr