Roger Paraboschi

En 1949, il est engagé il dans l’orchestre de Pierre Braslawsky qui accompagne Sidney Bechet. Classé premier batteur au référendum de Jazz Hot en 1949 et en 1950, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros avec le contrebassiste Jean Bouchety et le pianiste Bernard Peiffer.  En 1950, Roger Paraboshi intègre le nouveau Quintette du Hot Club de France puis en 1954, il rejoint Aimé Barelli, après avoir accompagné Stéphane Grappelli au Club Saint Germain. Il accompagne Marlène Dietrich sous la direction de Burt Baccara pendant deux années et Yves Montand de 1953 jusqu’à 1990. Il accompagne Bing Crosby avec Michel Legrand et Marcel Bianchi. Roger se souvient du premier disque qu’il a enregistré: il n’avait qu’une caisse claire, une charleston et une cymbale ride – interdiction lui était fait de prendre des toms et une grosse caisse! de 1959 à 1962 il se produit dans le big band et les petites formations de Claude Bolling. En 1964, il tient la partie de batterie dans le Concerto en Fa de George Gershwin sous la direction de Richard Blareau à l’Opéra de Paris. On peut voir et entendre Roger dans le film  » Le Samouraï  » de Jean-Pierre Melville. De 1972 à 1990, il joue tous les soirs avec André Persiani et Roland Lobligeois au Furstemberg, rue de Bucci à Paris. Si « Paratonnerre » chez Aimé Barelli  montre toutes ses qualités de soliste, il est surtout discret et efficace aux balais en trio avec Bernard Peiffer ou en quartette avec Lucky Thompson, Martial Solal et benoît Quersin.

*Infos issues du passionnant site de Georges Paczynski : http://www.georges-paczynski.com