Une légende
née en 1927

Vous souvenez-vous de l'histoire Asba ? Tout commence en 1927 à Limeil Brévannes en Région Parisienne. Alfred Boudard, musicien dans le grand orchestre de Jacques Hélian et bricoleur de génie, se construit un support pour poser son instrument entre deux répétitions... Le premier "stand" de l'histoire de la musique était né ! Et avec lui, la grande aventure Asba.

La naissance

1927

La naissance

Alfred Boudard, musicien et inventeur de génie, fonde la maison A.S.B.A. (Alfred &  Simone Boudard Accessoires). L’atelier fabrique alors des stands et des embouchures de trompette, des pupitres et des instruments de bruitage.

La maison A.S.B.A

1930-40

La maison A.S.B.A

La maison A.S.B.A. travaille avec la nouvelle icone de Paris, Joséphine Baker, pour fabriquer les instruments de percussion de sa nouvelle revue au Moulin Rouge

Reprise de l'activité

1947

Reprise de l'activité

L’activité reprend après-guerre pour développer davantage les batteries et les instruments percussions, avec l’arrivée du Jazz et du be-bop venus d’outre-atlantique.

Révolution : la caisse claire Révélation

1948

Révolution : la caisse claire Révélation

Réalisée en inox, la première caisse claire Asba a marqué l'histoire de la batterie en France et dans le monde. Elle préfigure la Super Révélation arrivée plus tard avec son célèbre déclencheur parallèle.

Les années stars

1960-70

Les années stars

Les innovations battent leur plein, avec notamment la caisse claire Révélation dotée d’un déclencheur parallèle, la batterie Gigogne, le tilter du pied Charley, les congas bicolores, la pédale Caroline... Vendue aux USA sous licence par Ludwig, cette dernière connaitra un succès mondial. Les plus grands batteurs de l’époque signent chez Asba.

La pédale Caroline

1965

La pédale Caroline

Inventée en étroite collaboration avec Daniel Humair, la pédale Caroline a conquit le monde très rapidement par son incroyable inventivité. Distribuée aux USA par Ludwig, la pédale Caroline a connu un succès fantastique. Les plus grands musiciens de l'époque s'en sont équipés, dont Mitch Mitchell, le batteur de Jimmy Hendrix. À l'époque, c'est Marc Périn qui est parti aux USA avec une Caroline dans un sac de sport... Quelques mois plus tard, elle était adoptée par toutes les pointures ricaines !

À la conquête du monde

1970-1980

À la conquête du monde

Avec la création de la batterie métal pour Christian Vander (Magma) et du pied de cymbale « perche », A.S.B.A. franchit les frontières et développe encore sa notoriété à l’international. Les kits et les percussions sont vendus dans plus de 25 pays ! Malgré tout, l’usine ferme ses portes en 83 pour manque de rentabilité face à la concurrence qui fabrique en Asie...

La reprise de la marque

2016

La reprise de la marque

Passionné de la marque depuis son enfance (ses premières baguettes furent des A.S.B.A. « Daniel Humair » quand il avait 7 ans), Guillaume Pornet décide de relancer la marque et la fabrication de batterie en France.

Le retour d'A.S.B.A

2017

Le retour d'A.S.B.A

Sur l’invitation de Philippe Lalite, créateur de la Baguetterie et organisateur du Paris Drum Festival, A.S.B.A. officialise son retour en présentant 2 prototypes lors de l’édition 2017 de la BagShow au Moulin Rouge. Toutes les stars présentes passent sur le stand. L’accueil est très enthousiaste, les retours très encourageants... De nombreux articles paraissent sur internet, Batterie Magazine consacre 3 double pages au retour de la marque.

A.S.B.A is back  !

2018

A.S.B.A is back !

Constitution de l’équipe, mise au point des produits, design et fabrication des pièces et des fûts, mise en place du site internet, création de l’atelier de fabrication à Lyon, projets de collaboration avec de grands artistes... Asba is back !